10-1964 MARY PINCHOT

Mary Pinchot est une femme mondaine. Elle est également peintre.

Elle se marie en 1945 (et divorcera en 1962) avec Cord Meyer. Ce dernier avait rejoint l'International Relations Division de la C.I.A. au début des années 50 pour devenir l'un des adjoints préférés de James Jesus Angleton, chef du contre-espionnage de la C.I.A. de 1954 à 1974. Cord Meyer fut suspecté, dans le cadre du Watergate, d'être le fameux "Deep Throat", "Gorge profonde", qui renseigna les journalistes Carl Bernstein et Robert Woodward. 

Antoinette Pinchot, la sœur de Mary, a été l'épouse de Ben Bradlee. Ce dernier fut tout d'abord journaliste au "Newsweek" pour ensuite devenir l'un des Conseillers de John Fitzgerald Kennedy. Il est devenu Directeur du "Washington Post" et l'un des journalistes confidents préférés de John Fitzgerald Kennedy. Rédacteur en chef de ce même "Washington Post de 1968 à 1973", il fut à l'origine des révélations du Watergate, grâce au soutien qu'il apporta à Carl Bernstein et Robert Woodward, promoteurs de l'enquête qui provoqua la démission de Richard Nixon. 

Selon certaines rumeurs, Mary Pinchot était l'amante du Président Kennedy.


John Fitzgerald Kennedy et Mary Pinchot (1962)

CRIME CRAPULEUX PAR BALLE

Mary Pinchot a été assassinée crapuleusement le 12 octobre 1964 à 12h45 par balle alors qu'elle se promenait dans le parc jouxtant le Canal Georgetown à Washington.

La seule personne de couleur du coin, un jeune ouvrier de 26 ans, Raymond Crump, est accusé du meurtre par les enquêteurs mais fut acquitté au procès en l'absence notoire de preuves. L'affaire n'a jamais été résolue. 


Raymond Crump dans les locaux de la police, l'après-midi
même du jour de l'assassinat de Mary Pinchot

Le soir de l'assassinat, Benjamin Bradlee et son épouse Antoinette ont reçu un appel téléphonique d'Anne Truitt, une amie de Mary Pinchot, mariée à Jim Truitt, le correspondant du Newsweek à Tokyo.  Au cas où il lui arriverait quelque chose, Mary Pinchot avait demandé à Anne Truitt de récupérer son journal intime pour le remettre, selon certaines versions, à James Jesus Angleton, chef du contre-espionnage de la C.I.A., afin qu’il le détruise.  Surpris, Benjamin Bradlee et Antoinette foncèrent au domicile de Mary Pinchot où une autre surprise les attendait. En effet, James Jesus Angleton, lui-même, était déjà occupé à rechercher le fameux journal. Après quelques heures de fouilles infructueuses, Antoinette Bradlee finit par retrouver le journal caché dans une boîte en compagnie de plusieurs lettres. Le tout aurait été remis à James Jesus Angleton afin de détruire les documents.  Bien plus tard, Antoinette Bradlee apprit que James Jesus Angleton avait bien fait disparaître les lettres mais qu'il avait conservé le journal intime. Elle le récupéra et le brûla elle-même, en jurant toutefois que le nom de John Fitzgerald Kennedy n’y avait jamais figuré.

4 votes. Moyenne 4.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 02/03/2016