1990 - Dallas, 22 novembre 1963 ... LES assassins du Président John F. Kennedy

 


C'est la Mafia qui a fait assassiner Kennedy !

En 1979, une commission d'enquête de la Chambre des représentants établissait que la Mafia avait toutes les raisons et disposait de tous les moyens pour mener à bien ce projet. Elle désignait même les trois personnalités du milieu qui avaient proclamé leur intention de passer à l'acte. Curieusement, cette commission ne rendit jamais son rapport.

Reprenant un à un les indices accumulés lors de l'enquête officielle, et ayant découvert de nouvelles pièces à conviction, David E. Scheim apporte la preuve de cette culpabilité et désigne avec précision l'identité des commanditaires de l'assassinat. Soulignant les liens de Lee Harvey Oswald, l'assassin présumé, et de Jack Ruby avec la Mafia, il montre comment la commission Warren a escamoté certaines preuves. Il explique pourquoi l'autopsie du Président a été sabotée et les témoins gênants supprimés.

Cet ouvrage, qui évite le piège du sensationnalisme, est le récit du plus formidable défi jamais lancé par le crime organisé à l'encontre de la Maison Blanche.


David E. Scheim - Acropole - 1990 - 312 pages

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (1)

Fathi Ben Ammar
  • 1. Fathi Ben Ammar | 29/04/2010
Etant passionné de l'énigme de l'assassinat de JFK depuis des années, mes moyens ne me permettent pas d'aller à Dallas. Je ne fais pas d'enquête, je reste chez moi et je me focalise sur des faits, des documents, les descriptions et les récits des témoins. Les commanditaires de l'assassinat sont le Gouvernement d'Israël. C'est cet Etat qui est à l'origine de la liaison entre JFK et la très célèbre actrice Marilyn Monroe dans le but de sonder les opinions du Président sur ses futures relations avec Israël et surtout son insistance pour le contrôle du programme atomique, chose qu'Israël n'a pas accepté et ayant poussé le chef du gouvernement Ben Gourion à démissionner et s'occuper personnellement de mettre fin au règne de JFK. N'a-t-il pas dit la veille de son départ que JFK menaçait la survie de l'état d'Israël. Kennedy et son frère Robert, qui était Ministre de la Justice, ont décidé de se débarrasser de Marilyn Monroe qui devenait dangereuse et surtout menaçante et qui s'apprêtait à dévoiler sa liaison avec JFK. Ce dernier a signé son arrêt de mort le 05.08.1962. En effet, ce jour vers 4h25 du matin à sa maison de Los Angeles, 2 hommes, Jimmy Hoffa et Sam Giancana du syndicat du blanchissement d'argent et coparrain du crime organisé de Chicago, se précipitèrent à l'intérieur de la villa et ils lui ont fait son affaire. Robert Kennedy est resté dans le patio pour superviser l'opération. L'autopsie a conclu à un suicide et les causes de la mort sont à l'origine d'une prise massive de barbituriques. Pourtant une seule boite vide est retrouvée à son chevet (c'est peu pour tuer). Le chanteur Frank Sinatra l'a conseillé de ne pas parler en public de sa liaison avec JFK et ceci quelques temps avant sa mort.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 10/09/2013

×