1965 - L'affaire Oswald

 


Léo Sauvage a fait ses débuts dans le journalisme à l'âge de dix-neuf ans, tout en préparant une licence en droit à Paris. Critique dramatique du "Peuple" en 1939, il fonda, durant la guerre, à Marseille, une troupe de théâtre, "Les Compagnons de la Basoche", interdite en 1942, puis édita des journaux clandestins dans le Centre de la France. Au lendemain de la guerre, il entra à "Franc-Tireur", et fit reparaître, en 1946-1947, "La Rue" de Jules Vallès. Léo Sauvage vit aujourd'hui à New York où il est, depuis près de quinze ans, le correspondant du "Figaro".

Il résume dans sa préface à "L'affaire Oswald" les raisons qui l'ont amené à publier ce livre : "Jusqu'à la publication du rapport Warren, il y avait l'irrésistible réaction contre l'outre-cuidance de ceux qui ne cessaient de proclamer que l'accusé assassiné était coupable, mais prétendaient que ceux qui doutaient de cette culpabilité devaient s'astreindre au silence. Depuis la publication du rapport Warren, il y a quelque chose de plus irrésistible encore : le sentiment que le silence, dans cette affaire, constituerait un acquiescement à l'injustice.".


Léo Sauvage - Les éditions de minuit - 1965 - 442 pages

1 vote. Moyenne 2.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 08/09/2013

×