PÉRIODE 1937-1941

Le 4 mai 1937, la 1ère année passée à Harvard se termine pour John Fitzgerald Kennedy avec le traditionnel bal de fin d'année qu'il organisera de main de maître. Une des plus belles fêtes de l'Université diront certains.

L'année écoulée aura été bien remplie pour John Fitzgerald Kennedy avec beaucoup de sports et de filles ... et un peu moins d'études. Un 15 et trois 12 en attestent. En hiver, il a d'ailleurs été sélectionné pour jouer dans l'équipe de foot américain et sera par la suite capitaine de l'équipe de natation.

JFK (3ème en haut à gauche) au sein de son  équipe de natation de Harvard (1937)
JFK (3ème en haut à gauche) au sein de son équipe de
natation à la Harvard University de Cambridge (1937)

Peu avant les vacances d'été, John Fitzgerald projette de voyager en Europe. Son ami Lem Billings l'accompagnera.

JFK DÉCOUVRE ENFIN L'EUROPE

Le 1er juillet 1937, les deux amis embarquent à bord du SS Washington. John Fitzgerald Kennedy emportera avec lui trois pyjamas, sept mouchoirs, seize paires de chaussettes, sept paires de caleçons, quatorze chemises, quatre paires de pantalons, un blouson et ... une Ford décapotable.

Après avoir aperçu l'Irlande, terre des ancêtres de la famille Kennedy, les deux amis débarquent au port du Havre (France). Ils  souhaitent visiter cathédrales, châteaux et musées et lieux historiques. Ils passeront et/ou visiteront le Mont-Saint-Michel, Rouen, Beauvais, Soissons, Reims, Paris (13 juillet 1937), le Musée du Louvre (14 juillet 1937), Versailles, Chartres, Orléans, Bois, Angoulême, Tours, Poitiers, Saint-Jean-de-Luz - où ils se reposeront dans la famille du Comte de Pourtalis, le père d'Alexis de Pourtalis, ami de John Fitzgerald Kennedy rencontré à Paris et avec lequel il avait étudié à Harvard - Biarritz et enfin Irun, dans le nord de l'Espagne. Ils souhaitaient visiter l'Espagne, mais cela leur a été refusé.

JFK escaladant un rempart du Château de  Carcassonne (07.1937)
JFK escaladant un rempart du Château de Carcassonne (07.1937)


JFK sur les plages françaises (31.07.1937)

Le 27 juillet 1937, ils quittent Saint-Jean-de-Luz pour leur nouvelle destination, l'Italie via Marseille. Ils passeront encore par Lourdes, Toulouse, Carcassonne et Cannes. Ils arriveront en Italie le 1er août 1937 et rouleront vers le sud en passant par Gênes et Milan où ils arriveront le 3 août 1937. Ensuite Piacenza, en route vers Pise, ils chargeront Martin, un auto-stoppeur allemand, en route vers Rome, ils chargeront un second auto-stoppeur allemand, Krause. Arrivés à  Rome, le 5 août 1937, ils y laisseront les deux auto-stoppeurs, le Vatican le 7 août 1937. Ils iront encore à Naples et à Capri et prendront deux autres auto-stoppeurs allemands, George et Heinz, avec qui ils voyageront plusieurs jours, avant de revenir sur Rome qu'ils quitteront le 12 août 1937. Vient ensuite Florence et la traversée des Dolomites pour se rendre à Venise. Ils quittent ensuite l'Italie en direction de l'Allemagne le 16 août 1937, toujours en compagnie des deux auto-stoppeurs allemands qui retournent chez eux, et d'un cinquième passager, une jeune demoiselle, prénommée Johann.

Panne de moteur pour JFK sur la route du  Vésuve (08.1937)
JFK et deux auto-stoppeurs allemands, George et Heinz, réparant
une panne de moteur sur les routes italiennes menant au Vésuve (08.1937)

JFK à Venise (08.1937)
En Italie, JFK s'est dit impressionné par Venise (08.1937)


JFK sur la plage du Lido à Venise avec ses
nouveaux amis allemands et Johann (08.1937)

Après avoir passé le col du Brenner séparant l'Italie de l'Autrice, ils passeront la nuit dans la ville autrichienne d'Innsbruck. Dès le lever, en route pour Munich (le 17 août 1937) en passant par Garmisch. Ensuite direction Nuremberg où ils s'arrêteront pour acheter un teckel pour 8 dollars qu'ils nommeront Offie. Déçus par l'Allemagne, ils décident de rejoindre l'Angleterre. Ils passent par Francfort, Wurtemberg, Cologne où ils laisseront leur passagère. John Fitzgerald Kennedy commence à avoir des difficultés respiratoires mais ne veut pas se débarrasser d'Offie. Ils passent par la Hollande et Utrecht, Doorn, Amsterdam  (le 20 août 1937) où il passera un test afin de voir si ses problèmes sont biens dus à Offie et La Haye. Le petit chien est bien à l'origine de l'asthme de John Fitzgerald Kennedy et les deux amis le vendront pour 5 dollars, à grands regrets.


A Nuremberg, petite séance
de jonglage pour JFK (08.1937)

JFK et Lem Billins avec Offie à La Haye  (08.1937)
A La Haye (Pays-Bas), JFK, Lem Billings et le
chien Offie, qui va être vendu (08.1937)

Ils arrivent ensuite en Belgique en passant par Anvers et Ostende, dont John Fitzgerald Kennedy trouve la place "trop froide" pour pouvoir y nager et prendre un bain de soleil. Ils partent donc vers la France et Calais où ils doivent prendre le bateau pour traverser la Manche. Un malentendu à propos des passeports fera rater le bateau. Ils se rendent alors à Boulogne-sur-Mer où John Fitzgerald Kennedy prend le bateau de la poste en laissant Lem Billings avec la voiture sur les quais. John Fitzgerald Kennedy est en effet pressé de se rendre à Londres afin de voir ses frère et soeur Joseph Patrick (Joe) Kennedy et Kathleen (Kick) Kennedy. Le lendemain de son arrivée à Londres, John Fitzgerald Kennedy préfère faire les magasins avec sa soeur que d'écouter son frère lui parler de son expérience avec le Professeur Harold Laski. Arrive enfin Lem Billings et la voiture. Les deux amis s'installeront le 26 août 1937 dans un studio au 17, Talbot Square.

JFK à Londres (08.1937)
JFK à Londres (08.1937)

Le lendemain, John Fitzgerald Kennedy, Joseph Patrick (Joe) Kennedy Jr et Kathleen (Kick) Kennedy prendront le train pour Southampton où ils rencontreront leur mère, Rose Fitzgerald. John Fitzgerald Kennedy reviendra sur Londres avec des boutons sur le visage, boutons qui seront présents encore les 28 et 29 août 1937. Il consulte un médecin, un second, un troisième et même un quatrième. Le 30 août 1937, les plaques auront pratiquement disparu.

Le 2 septembre 1937, les deux amis prennent le train en direction de l'Ecosse, où ils sont invités par Sir James Calder, un ami de Joseph Patrick Kennedy, dans une immense demeure. Ils y pêcheront et chasseront également. Ils reviendront par la suite une semaine à Londres avant de retourner aux Etats-Unis et d'accoster à New York.

JFK RETOURNE À HARVARD

Après cet été mémorable pour les deux hommes, il était temps pour John Fitzgerald Kennedy de rejoindre la Harvard University de Cambridge (Massachusetts) pour sa seconde année où il choisira d'ailleurs un cours sur l'histoire de l'art européen. A partir du mois d'octobre 1937, il logera dans la Winthrop House en compagnie de trois amis, Torbert Macdonald, Bill Coleman et Jimmy Rousmanière.


Joseph Patrick Sr et JFK sur le campus d'Harvard (1937)

Mais les malheurs de santé continuent pour John Fitzgerald Kennedy. Le 30 octobre 1937, il fait le voyage de Trenton (New Jersey) pour participer au match de football contre la seconde équipe de Princeton. Comme son frère Joseph Patrick (Joe) Kennedy Jr doit également jouer l'après-midi, leur père, Joseph Patrick Kennedy fait le déplacement. Le chauffeur de ce dernier traverse le terrain pour dire bonjour à John Fitzgerald Kennedy et le plaque maladroitement au sol. Il se relèvera avec un grave problème de dos. On parle d'une fracture d'un disque vertébral.

John Fitzgerald Kennedy passera Noël 1937 en famille à Palm Beach (Floride) dans la résidence d'hiver des Kennedy. Il fera un saut jusqu'à New York afin de rejoindre ses amis Rip Horton et Lem Billings pour faire la fête au night-club Stork.

LE PÈRE DE JFK NOMMÉ AMBASSADEUR

Le 13 janvier 1938, le Sénat américain approuvera la nomination de Joseph Patrick Kennedy en qualité d'Ambassadeur des Etats-Unis à Londres.

Après les fêtes, John Fitzgerald Kennedy rejoint Harvard où il connaitra de nouveaux ennuis de santé dès la troisième semaine de février. Il rejoint l'infirmerie des suites d'une grippe.


JFK en compétition de natation à Harvard (10.03.1938)


JFK pratiquant la nage sur le dos (10.03.1938)


JFK sortant de la piscine après sa course (10.03.1938)

Le 23 février 1938, Joseph Patrick Kennedy quitte New York à bord du SS Manhattan pour rejoindre Londres où il prendra ses fonctions le 1er mars 1938, dans sa nouvelle résidence, au 14 Princes Gate. Rose Fitzgerald arrivera quant à elle le 16 mars 1938 à bord du SS Washington en provenance de New York avec cinq de ses enfants : Kathleen (Kick) Kennedy, Patricia (Pat) Kennedy, Robert Francis (Bobby) Kennedy, Kean Kennedy et Edward Moore (Ted) Kennedy. Rosemary Kennedy et sa soeur Eunice Kennedy quitteront quant à elles New York le 20 avril 1938 à bord du SS Manhattan en direction de Londres. Joseph Patrick (Joe) Kennedy et John Fitzgerald Kennedy sont, quant à eux, toujours aux études à Harvard.

JFK à Harvard (1938)
JFK à la Harvard University (1938)


JFK et son grand-père Honey Fitz à Palm Beach (1938)

A la mi-mars 1938, il sera hospitalisé au New England Baptist Hospital de Boston (Massachusetts) pour une infection intestinale. Il retournera au même hôpital le 15 juin 1938, après les examens de fin d'année - il aura un 16 en sciences politiques, des 12 pour les autres cours - pour sa mystérieuse perte de poids. Il quittera l'établissement le 21 juin 1938. Il passera en vitesse par New York chez Peter Grace, un amoureux de Kathleen (Kick) Kennedy, et puis se rendra avec Jimmy Rousmanière et un autre copain à Osterville (Massachusetts) pour le championnat de yachting, avant de rejoindre le continent européen avec son père, Joseph Patrick Kennedy et son frère, Joseph Patrick (Joe) Kennedy Jr.


Joseph Patrick Sr, entouré de ses fils JFK et Joseph Patrick Jr, à New York, attendant
avant d'embarquer sur le
SS Normandie en direction de l'Europe (29.06.1938)


Joseph Patrick Sr, entouré de ses fils JFK et Joseph Patrick Jr,
à la Waterloo Railway Station de Londres (04.07.1938)

La famille Kennedy au grand complet à Londres  (04.07.1938)
Photo de famille à la Résidence de l'Ambassadeur des Etats-Unis à Londres
avec
Eunice, JFK, Rosemary, Jean, Joseph Sr, Ted), Rose Fitzgerald,
Joseph Patrick Jr, Patricia, Bobby et Kathleen (04.07.1938)

Pendant les vacances d'été du Parlement anglais, Rose Fitzgerald loue une villa à Eden Roc, près de Cannes, dans le sud de la France, pour une période de deux mois. Début août 1938, Joseph Patrick Kennedy y emmènera ses fils Joseph Patrick (Joe) Kennedy et John Fitzgerald Kennedy.

La famille Kennedy en vacances sur la Côte  d'Azur (08.1938)
La famille Kennedy au Cap d'Antibes sur la Côte d'Azur (08.1938)

Pat, JFK et Eunice sur la Côte d'Azur (08.1938)
Patricia, JFK et Eunice sur la Côte d'Azur (08.1938)

Le 29 août 1938, Joseph Patrick Kennedy rejoint Londres et emmène son fils John Fitzgerald Kennedy avec lui, qui prendra le SS Bremen à Southampton pour rejoindre New York le 8 septembre 1938. Son ami Lem Billings sera là, mais aussi une meute de journalistes, curieux de connaître le jugement de Joseph Patrick Kennedy sur la situation en Europe.


JFK sur le SS Bremen, arrivant à New York (08.09.1938)

John Fitzgerald Kennedy va commencer sa troisième année à la Harvard University de Cambridge (Massachusetts). Il partage cette fois une suite pour quatre, toujours avec Torbert Macdonald, mais avec cette fois deux autres footballeurs, Ben Smith et Charlie Houghton.

John Fitzgerald Kennedy a l'intention de travailler nettement plus dur. En effet, en janvier, dès que la nomination de son père avait été annoncée, il avait demandé l'autorisation de passer la deuxième moitié de son année scolaire en Angleterre. Chester Hanford, le Doyen de l'Université, lui a donné son accord à condition qu'il passe, entre octobre 1938 et janvier 1939, six examens au lieu de quatre.

L'état de santé de John Fitzgerald Kennedy n'est pas encore exceptionnel. Depuis son retour à l'Université, il semble rechuter quelque peu. Les médecins de l'Université insistent pour l'hospitaliser afin de l'examiner, mais il refuse. Sans doute son envie de rejoindre l'Angleterre.

Pour les fêtes de fin d'année, Joseph Patrick Kennedy rejoindra son fils John Fitzgerald Kennedy aux Etats-Unis. Rose Fitzgerald, quant à elle, a emmené les enfants à Saint-Moritz en Suisse.

JFK accueillant son père lors de son retour  aux Etats-Unis (15.12.1938)
JFK accueillant son père Joseph Patrick Sr sur le SS Queen Mary
ui l'a ramené de Londres à New York (15.12.1938)

Chester Hanford, le Doyen de l'Université d'Harvard, est très impressionné par la capacité de John Fitzgerald Kennedy de répondre aux questions de ses examens. Clarté, style et travail bien organisé, tout était réuni, à l'exception de son écriture, qui était parfois difficile à déchiffrer. Le Doyen n'hésita donc pas à recommander au Conseil de l'Université d'autoriser la dispense pour un semestre sollicité par John Fitzgerald Kennedy. Joseph Patrick Kennedy a d'ailleurs réservé des places pour lui et son fils afin de rejoindre l'Angleterre le 24 février 1939, mais le Président américain Franklin Delano Roosevelt ne le voit pas de cet oeil et demande à Joseph Patrick Kennedy de rejoindre le vieux continent plus tôt, ce qu'il fera le 9 février 1939.

Mais à peine la dispense est-elle accordée que John Fitzgerald Kennedy est de nouveau hospitalisé au mois de février 1939, à la Mayo Clinic de Rochester (Minnesota) pour une batterie de tests médicaux. Le départ prématuré de son père est une bonne chose pour lui car il pourra disposer des demeures de Bronxville, Hyannis Port et Palm Beach à volonté dès qu'il quittera l'établissement hospitalier.

JFK OBTIENT SA DISPENSE POUR L'ANGLETERRE

Le 24 février 1939, John Fitzgerald Kennedy quitte donc seul New York à bord du SS Queen Mary en direction de Londres.

JFK à bord du SS Queen Mary (25.02.1939)
JFK  à bord du SS Queen Mary
en direction de Londres (25.02.1939)

A Londres, John Fitzgerald Kennedy remplacera son frère Joseph Patrick (Joe) Kennedy, parti en Espagne, dans son rôle d'aide-secrétaire auprès de son père Joseph Patrick Kennedy. Il dira que ce boulot était amusant, qu'il travaillait tous les jours et participait également aux diners.

Joseph Patrick Kennedy est désigné pour représenter le Président américain lors de l'intronisation du nouveau Pape Pie XII. La mère de John Fitzgerald Kennedy, Rose Fitzgerald, se trouve en Egypte lorsqu'elle apprend la nouvelle et prendra l'avion en direction de Rome. Joseph Patrick Kennedy et John Fitzgerald Kennedy prendront l'avion à Croydon près de Londres en direction de Paris. Les frères et soeurs de John Fitzgerald Kennedy, à l'exception de Joseph Patrick (Joe) Kennedy Jr, toujours présent à Madrid, prendront quant à eux le train jusqu'à Paris. De là, les Kennedy loueront un wagon-lit entier en direction de Rome.

JFK et son père prenant l'avion en direction  de Paris (03.1939)
JFK et son père Joseph Patrick prennent l'avion à Croydon
près de Londres
en direction de Paris (01.03.1939)

La famille Kennedy au Vatican pour  l'intronisation du Pape Pie XII (03.1939)
La famille Kennedy, au grand complet, à l'exception de Joseph Patrick Jr,
au Vatican pour l'intronisation du nouveau Pape Pie XII (03.1939)

VISITES EN EUROPE ET MOYEN-ORIENT POUR JFK

John Fitzgerald Kennedy va ensuite faire un nouveau tour d'Europe. Il ira skier en avril-mai 1939 au Val d'Isère en France d'où il dira qu'il était très occupé, à la fois sur les skis ... et sans les skis. Dans le but d'agrémenter au mieux sa future thèse, il continuera de voyager et quittera la France vers Dantzig (Pologne) en passant par l'Allemagne. Il se rendra ensuite à Riga (Lituanie). De là, il prendra le train vers Moscou. Ensuite direction la Roumanie, puis la Turquie jusqu'au Moyen-Orient. Il visitera les pyramides en Egypte, se rendra à Jérusalem (Palestine) où de nombreuses explosions auront lieu.

JFK à dos de châmeau en Egypte (05.1939)
JFK, devant une pyramide en Egypte, à dos de chameau (05.1939)

Il rejoindra Londres au mois de juin 1939 où il retrouvera son ami d'Harvard, Torbert Macdonald.

JFK lors de la fête nationale des Etats-Unis à  Londres (04.07.1939)
JFK discutant avec un invité, Monsieur Borhum,
lors de la garden party donnée à l'Ambassade des

Etats-Unis à Londres à l'occasion de la
fête nationale américaine  (04.07.1939)

JFK et Bobby assistent au départ de leur mère  et de leur soeur Eunice à Buckingham Palace (18.07.1939)
JFK son frère Bobby assistent, depuis l'Ambassade des Etats-Unis à Londres,
au départ de leur mère Rose Fitzgerald et de
leur soeur Eunice ,
qui se rendent à Buckingham Palace (11.07.1939)

Fin juillet 1939, toujours dans l'esprit de sa thèse de fin d'année, John Fitzgerald Kennedy et son ami Torbert Macdonald quittent l'Angleterre pour la France. Ils passent par Paris où ils louent une voiture et se rendent sur la Côte d'Azur pour rejoindre Joseph Patrick Kennedy et Rose Fitzgerald, qui passent leurs vacances dans un hôtel du Cap d'Antibes. En route, John Fitzgerald Kennedy fait un tonneau et devra porter un corset le reste du voyage. De la Côte d'Azur, ils iront ensuite en Italie et en Autriche et à Prague (Tchécoslovaquie) pour John Fitzgerald Kennedy et à Budapest (Hongrie) pour Torbert Macdonald. Le 21 août 1939, ils arrivent à Berlin (Allemagne) et rentreront deux jours plus tard en France. Ils prendront ensuite le train pour rentrer en Angleterre.


JFK avant son retour de Berlin vers Londres (08.1939)

JFK ASSISTE À LA DÉCLARATION DE GUERRE

Le 3 septembre 1939, Joseph Patrick Kennedy et Rose Fitzgerald ainsi que leurs enfants Joseph Patrick Kennedy, Kathleen (Kick) Kennedy et John Fitzgerald Kennedy se rendent à la Chambre des communes où le Premier Ministre anglais Arthur Neville Chamberlain va faire sa déclaration de guerre à l'Allemagne. Joseph Patrick Kennedy renverra sa famille aux Etats-Unis à l'exception de Rosemary Kennedy qui, suivant des cours à la campagne, n'est pas menacée par les bombes, et de John Fitzgerald Kennedy. D'abord Rose Fitzgerald avec ses enfants Kathleen (Kick) Kennedy, Eunice Kennedy et Robert Francis (Bobby) Kennedy. Ensuite Joseph Patrick (Joe) Kennedy Jr. Et enfin Patricia (Pat) Kennedy, Jean Kennedy et Edward Moore (Ted) Kennedy.

Joe Jr, Kick et JFK se rendent à Westminster  pour entendre la déclaration de guerre (03.09.1939)
Joe Jr, Kathleen et JFK se rendent à Westminster pour
entendre la déclaration de guerre (04.09.1939)

Le même jour, le SS Athenia, qui devait effectuer la liaison Liverpool-Montréal-New York et qui transportait près de 1.101 passagers (dont près de 300 américains  et 315 membres d'équipage, est torpillé par un sous-marin allemand U30 au nord de la côte ouest de l'Irlande. Il y aura 112 morts dont 28 citoyens américains. Plusieurs centaines de rescapés seront ramenés en Irlande tandis qu'un destroyer britannique transportera la majorité des survivants en Ecosse.

Le 6 septembre 1939, John Fitzgerald Kennedy se rendra à Glasgow afin de représenter son père. Il y rencontrera plusieurs rescapés américains et leur promettra de tout mettre en oeuvre pour leur retour sécurisé aux Etats-Unis.

JFK RETOURNE TERMINER SON ANNÉE À HARVARD

John Fitzgerald Kennedy s'envolera, quant à lui, à bord du Dixie, un avion de la Pan American, qui décollera le 20 septembre 1939 de Foynes (Irlande), passera par Terre-Neuve (côte atlantique de l'Amérique du nord) pour enfin arriver à New York le 21 septembre 1939.

De retour à la Harvard University, John Fitzgerald Kennedy retrouvera son ami Torbert Macdonald avec qui il partagera une nouvelle suite à Winthrop House. Il s'inscrira à quatre cours pour l'année, à savoir "principes de politique", "éléments de droit international", "systèmes politiques comparés" et "impérialisme moderne".

JFK de retour à la Harvard University (1939)
JFK emménage dans sa suite à Winthrop
House à la Harvard University (1939)

En octobre 1939, un éditorial écrit par John Fitzgerald Kennedy paraît dans le "Harvard Crimson" dans lequel il conseille au Président Franklin Delano Roosevelt de conclure un accord de paix avec l'Allemagne.

Il a également, en accord avec son tuteur, arrêté définitivement le sujet de sa thèse : "La politique étrangère de l'Angleterre depuis 1931".

John Fitzgerald Kennedy aura de bonnes notes en droit international. Son professeur lui donnera un 15 pour son étude de cas qui posait la question de savoir si, dans un état de guerre, le fait qu'un pilote neutre guide les navires d'une nation belligérante dans les eaux territoriales de cette nation représente une violation de la neutralité. A un autre cours, il fera un exposé de trente-cinq pages sur la Société des Nations, en examinant les attitudes conservatrices et libérales britanniques entre 1919 et 1938.

Joseph Patrick Kennedy reviendra aux Etats-Unis, pour un long congé, le 7 décembre 1939. Avant de quitter Londres, il recevra un message d'adieu du Roi George VI. Il est le premier Ambassadeur américain en Europe à quitter son poste.

JFK et Joe Jr retrouvent leur père (10.12.1939)
JFK et son frère Joe Jr retrouvent leur
père Ambassadeur, Joseph Patrick (10.12.1939)

Joseph Patrick Kennedy annoncera à ses fils John Fitzgerald Kennedy et Joseph qu'il se pourrait qu'il soit candidat à la Présidence des Etats-Unis si Franklin Delano Roosevelt n'acceptait pas de faire un troisième mandat.

John Fitzgerald Kennedy, de son côté, travaille d'arrache-pied à sa thèse.

04 sonspg vertical extralarge
Joseph Patrick Jr, Joseph Patrick Sr, Bobby et JFK à Boston (1939)

Le 13 février 1940, Joseph Patrick Kennedy annonce qu'il ne sera pas candidat à la Présidentielle et rejoindra l'Angleterre à la fin du mois.

JFK PRÉSENTE SA THÈSE À HARVARD

Commencée en janvier 1940, John Fitzgerald Kennedy termine sa thèse pour le 15 mars 1940. Il lui a donné comme titre "Appeasement in Munich" ou "La Politique de conciliation à Munich" et comme sous-titre "La conséquence inévitable de la lenteur avec laquelle la démocratie britannique est passée d'une politique de désarmement à une politique de réarmement". La thèse qui ne devait pas dépasser les 70 pages en comptera 150. Il cite plus de cinquante volumes, anglais ou américains, dont plus de la moitié n'ont été publiés qu'au cours des deux dernières années. En février et début mars, il recevait encore de la documentation et des livres d'Angleterre. C'est donc un fameux travail qu'il a effectué, bien que les mauvais langues disent que la thèse n'avait pas été écrite par lui.

A la Harvard University, trois types de mention pour une thèse existe, "summa cum laude", "magna cum laude" et cum laude", qui veulent dire approximativement "très bien", "bien" et "passable".

Un professeur accorde la mention "magna cum laude" à cette étude travaillée, intéressante et intelligente mais un autre donnera "cum laude" en disant que c'était beaucoup trop long, répétitif, qu'il y avait beaucoup de fautes de typographie, un anglais défectueux. En définitive, il recevra pour sa thèse la mention "magna cum laude". Mais Arthur Krock, un ami de Joseph Patrick Kennedy, voit les choses différemment. Il a lu la thèse et bien qu'il dise qu'il s'agissait d'un travail d'amateur, cette thèse mériterait même d'être publiée. Jack Daly, un voisin de la famille Kennedy à Hyannis Port, le pense également.

Arthur Krock, possédant un flair journalistique pour les bons sujets, pense cependant qu'il faudrait changer le titre en "Pourquoi l'Angleterre dormait", par opposition au titre de Winston Churchill "Pendant que l'Angleterre dormait".

Vers la fin avril 1940, John Fitzgerald Kennedy crée un comité d'étudiants chargé de recueillir des fonds pour la Croix-Rouge, afin d'aider les réfugiés en Europe. Trois semaines plus tard, 1.700 dollars seront récoltés.

Le manuscrit de John Fitzgerald Kennedy est envoyé à Harper Brothers, un spécialiste de l'édition américaine, le 20 mai 1940. Il devrait être achevé pour le 5 juillet 1940. En attendant, John Fitzgerald Kennedy le retravaille, le révise, dans la bibliothèque d'Arthur Krock, à Georgetown (Massachusetts). Il reviendra par la suite à Cambridge, tout impatient à l'idée d'une possible publication de sa thèse.

A la mi-juin 1940, John Fitzgerald Kennedy a terminé ses corrections et il envoie le manuscrit, qui fait maintenant près de 210 pages, contre 150 précédemment. Le 18 juin 1940, les éditions Harper Brothers font savoir qu'elles renoncent à éditer la thèse. C'est un coup rude pour John Fitzgerald Kennedy qui, le 20 juin 1940,  reçoit son diplôme de sciences politiques avec la mention "cum laude" (passable).

JFK est gradué à la Harvard University (06.1940)
JFK est gradué à la Harvard University
de Cambridge (Massachusetts) (06.1940)

La fiche de JFK dans le yearbook de la Harvard University (1940)
La fiche descriptive des activités de JFK dans le Yearbook
de la Harvard University de Cambridge (Massachusetts) (1940)

Le même jour, le manuscrit est envoyé à un autre éditeur, Harcourt Brace. Nouveau refus. Un nouvel éditeur, moins important, est contacté et le manuscrit est envoyé à Wilfred Funk, qui a créé une petite maison d'édition à New York. Ce dernier marque son accord, surtout à partir du moment où Henry R. Luce, qui publie les magazines Time et Life, accepte de lire le texte et d'éventuellement le préfacer, ce qu'il fera.

ncore de projets précis pour l'avenir. Il pense voyager et passer probablement une partie de l'hiver dans l'ouest ... et reporter son entrée à la Yale University en 1941.

LA THÈSE DE JFK ÉDITÉE CONNAÎT LE SUCCÈS

Why England slept (1940)
Why England slept (1940)

Arthur Krock apprend le 12 juillet 1940 que l'éditeur a envisagé une vente de 3.000 à 5.000 exemplaires avec 1.000 exemplaires déjà assurés d'être vendus. La publication est prévue pour début août 1940. Les demandes d'articles pour les magazines succèdent aux commandes des libraires. John Fitzgerald Kennedy est considéré comme un écrivain-né, il est demandé pour des interviews dans des magazines et passera même à la radio.

Le 5 août 1940, il accorde même une interview au "Boston Herald". En deux jours, 3.500 exemplaires sont déjà vendus. Les propositions et les commandes affluent. John Fitzgerald Kennedy, qui avait prévu passer l'été à Hyannis Port pour faire du bateau, doit revoir ses plans, la publication du livre lui prenant trop de temps.  Alors qu'il jouait une partie de tennis à Hyannis Port, il est terrassé par une violente douleur dans le dos.

Les critiques positivent affluent de tous les milieux. Le Président Franklin Delano Roosevelt, des avocats, des professeurs d'université, tous sont unanimes quant à la qualité de l'ouvrage.

Une fois les premiers exemplaires arrivés de New York en Angleterre, Joseph Patrick Kennedy, devenu persona non grata dans les milieux gouvernementaux anglais, commence à les distribuer lui-même à toutes les personnalités du pays, du Roi George VI jusqu'à Winston Churchill.

En septembre 1940, "Why England slept" est catalogué par le "Publisher's Weekly" comme "candidat à la liste nationale des best-sellers".

John Fitzgerald Kennedy veut rentrer à la Yale University de New Haven (Connecticut) mais il tombe malade à nouveau. Il sera d'abord soigné à la Lahey Clinic de Boston (Massachusetts) et ensuite à la Mayo Clinic de Rochester (Minnesota) pour des examens plus approfondis qu'il quittera le 10 septembre 1940. La colonne vertébrale, la rate, l'estomac et les parties génitales, tout le bas de son corps le fait souffrir. Les médecins concluent qu'une période de convalescence au calme est le meilleur remède.

John Fitzgerald Kennedy projette de rester encore deux semaines dans la résidence d'été des Kennedy et indique qu'il n'a pas encore de projets précis pour l'avenir. Il pense voyager et passer probablement une partie de l'hiver dans l'ouest ... et reporter son entrée à la Yale University en 1941.

JFK À LA STANFORD UNIVERSITY (PALO ALTO)

Le 23 septembre 1940, John Fitzgerald Kennedy, avec ses droits d'auteur, s'offre une nouvelle voiture, une Buick décapotable. Il décide alors de se rendre à Palo Alto (Californie), entre l'océan pacifique et la baie de San Francisco, à une quarantaine de kilomètres de San Francisco, au siège de la Stanford University, établissement mixte, ce qui ne devait pas lui déplaire. Le climat y est chaud et sec. Il écrit à Chester Hanford, le Doyen de la Harvard University, en lui demandant de lui expédier une copie de son dossier universitaire car il va effectuer des travaux préparatoires à l'école de droit. Il prendra ses quartiers à l'Hôtel President avant de s'installer dans un Cottage sur le campus universitaire.

En raison de son mauvais état de santé, John Fitzgerald Kennedy ne va finalement pas s'inscrire comme étudiant à plein temps, mais se contenter d'être auditeur libre du cours du Professeur Theodore Kreps intitulé "Introduction au commerce et à la gestion politique".

Le 16 octobre 1940, John Fitzgerald Kennedy s'apprête à s'inscrire sur les listes d'enrôlement, comme 17 millions de jeunes Américains que l'appel sous les drapeaux a désignés par tirage au sort.

Le 22 octobre 1940, Joseph Patrick Kennedy quitte définitivement son poste de Londres. Il quitte Southampton pour un vol vers Lisbonne au Portugal, d'où il doit s'envoler pour rentrer au pays via les Bermudes.

Le 29 octobre 1940 à minuit et demi (heure de la Côte Est), le Ministre américain de la Guerre, Henry Stimson, les yeux bandés, face à plein de photographes, plonge sa main dans un globe de verre. Il sort le premier ticket du tirage de mobilisation et il le tend au Président Franklin Delano Roosevelt. Le 18ème ticket portera le numéro de série 2748. Le porteur du numéro 2748 pour la région de Palo Alto est en fait John Fitzgerald Kennedy. Cet appel le tracassera. Il se dit qu'il ne sera jamais repris dans l'armée. Mais s'il n'y va pas, cela aura très mauvais effet. Il pourrait aussi être dispensé puisque inscrit à l'Université.

Le 5 novembre 1940, Franklin Delano Roosevelt est élu pour un 3ème mandant en tant que Président des Etats-Unis. Le lendemain, Joseph Patrick Kennedy remet officiellement sa démission en tant qu'Ambassadeur des Etats-Unis à Londres.

Le 15 novembre 1940, John Fitzgerald Kennedy recevra la visite de son père Joseph Patrick Kennedy.

JFK recevant la visite de son père à San Francisco (15.11.1940)
JFK accueillant son père Joseph Patrick
sur le tarmac à San Francisco (15.11.1940)

John Fitzgerald Kennedy a fait le déplacement en voiture jusqu'à l'aéroport de San Francisco pour venir chercher son père Joseph Patrick Kennedy. Ce dernier lui dira sur le chemin du retour qu'il ne retournerait jamais en Angleterre et que le Président Franklin Delano Roosevelt accepterait sa démission dès qu'il aurait trouvé un successeur.

Il se rendra ensuite à Los Angeles, avec Henry James, son ami de la Stanford University. Il discutera à Hollywood avec les acteurs américains Spencer Tracy, Clark Gable, Lana Turner et Tony Martin. Il connaissait donc une familiarité avec les stars de Hollywood.

En décembre 1940, John Fitzgerald Kennedy assistera à la conférence des Tables rondes qui se tient à Riverside (Californie) et qui attire des experts et des professeurs venus de tout l'ouest des Etats-Unis. Il y sera même rapporteur pour quatre tables rondes.

Un nouveau problème de santé surgit. John Fitzgerald Kennedy pèse encore mois qu'à son arrivée en Californie. Le docteur qui l'examine à la Lahey Clinic de Boston (Massachusetts) insiste, le 20 décembre 1940, pour qu'il ne retourne pas à l'Université et souhaite l'hospitaliser après les fêtes de fin d'année. Il passera ces dernères dans la résidence familiale de Palm Beach (Floride).

En janvier 1941, John Fitzgerald Kennedy est donc hospitalisé au New England Baptist Hospital de Boston (Massachusetts) d'où il rédigera même un article qui paraîtra dans le New York Journal-American concernant la délicate question de savoir si l'Irlande devait céder ses bases navales à l'Angleterre.

6 votes. Moyenne 4.50 sur 5.

Commentaires (2)

Fiona
  • 1. Fiona | 10/06/2014

Ce qui m'impressionne le plus chez les Kennedy, c’était le fait d’être soudés,et bien que ça soit une famille nombreuse, ils étaient très soudés et les parents savaient très bien gérer l’éducation de leurs enfants; une famille modèle, tout simplement.

Arlette Bes
  • 2. Arlette Bes | 20/09/2011

Je suis fière d'avoir eu une maman qui s'intéresse à la monarchie car elle m'a donné ce virus et en plus quand il est décédé, JFK, comme elle lui avait écrit, elle a reçu des remerciements en anglais.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 28/03/2016

×