2014

SOIRÉE SPÉCIALE JFK LE 17.11.2014 SUR PLANÈTE+

Jfk 3
20h45

Un célèbre policier australien reprend les travaux du balisticien Howard Donahue sur l'assassinat du Président Kennedy. Donahue y a consacré plus de deux décennies et sa théorie semble répondre à toutes les incohérences de la théorie officielle.

Le 22 novembre 1963, en pleine campagne présidentielle, le Président John Fitzgerald Kennedy et son épouse, Jackie, font escale à Dallas. Alors que le convoi traverse la ville, des coups de feu retentissent. Le Président est tué. Son meurtrier présumé, Lee Harvey Oswald, est arrêté dans les heures qui suivent. Il est à son tour assassiné deux jours plus tard. Voilà pour la version officielle. Commence alors une vague de rumeurs et de théories diverses qui font de l'assassinat de John F. Kennedy l'un des mystères les plus controversés du XXe siècle. Dans ce documentaire, Colin McLaren, enquêteur chevronné de la police australienne, se penche sur l'affaire. Comme beaucoup avant lui, il remet en cause les conclusions de la Commission Warren. Il s'appuie notamment sur l'enquête menée par l'expert en balistique Howard Donahue. Ce dernier se fonde sur des données scientifiques et des témoignages pour réfuter l'idée d'un tireur unique.


Lho 1
22h10

Cinquante ans après l'assassinat de John Fitzgerald Kennedy, le 22 novembre 1963, son meurtrier présumé, Lee Harvey Oswald, reste très mystérieux. Ce documentaire retrace ses dernières heures.

Quarante-cinq minutes après le meurtre du Président Kennedy, Lee Harvey Oswald abat un policier avant d'être arrêté dans un cinéma de Dallas. Deux jours plus tard, il est abattu par Jack Ruby, propriétaire d'une boîte de nuit de Dallas. Les quarante-huit heures qui séparent son arrestation de sa mort, Lee Harvey Oswald les passe en compagnie de la police et du F.B.I. Outre les détails de son arrestation, ce documentaire relate les détails de l'enquête, ainsi que les longues heures d'interrogatoire qu'a subies Oswald. Mais ces deux jours n'ont pas suffi à découvrir tous les secrets de Lee Harvey Oswald.

LES GARDES DU CORPS DE JFK AVAIENT TROP BU

Plus de cinquante ans après, la tragédie de Dallas fait encore parler d'elle. De nouveaux témoignages viennent semer le doute sur l'attitude des hommes chargés de la sécurité du 35e président américain le jour du drame. Elles jettent un éclairage sur les conditions de travail des hommes du président.

L'une des histoires les plus commentées du siècle dernier voit une ligne s'ajouter aux milliers de pages déjà écrites pour tenter d'élucider la mort du président américain, tué de deux balles le 22 novembre 1963 à Dallas, au Texas.

D'après un article de Vanity Fair, certaines personnes s'étonnent du temps de réaction des gardes du corps chargés de la sécurité du convoi présidentiel. Durant les cinq secondes séparant les deux coups de feu mortels, ni les gardes assis dans la voiture, ni Clint Hill (le garde du corps de Jackie Kennedy) positionné à l'arrière du véhicule, n'ont tenté de se jeter pour protéger le président démocrate.

Réflexes affectés

Pour un ancien membre de l'équipe, Abraham Bolden, absent de jour-là, cette inaction s'explique par une consommation abusive d'alcool. "Leurs réflexes étaient clairement affectés par tout d'abord le manque de sommeil, et ensuite par le fait que certains d'entre eux aient pu consommer de l'alcool". Selon le magazine, pas moins de 9 agents sur les 28 présents ce jour-là avaient bu la veille, un comportement habituel si l'on en croit Bolden. "Quand on allait quelque part, la première chose qu'ils faisaient, c'était faire le plein d'alcool. Ils buvaient et puis ils allaient travailler".

Cette accoutumance semblait être un échappatoire idéal à un travail aux conditions drastiques, où régnaient la loi du silence, l'absence du moindre signe de faiblesse et d'heures de sommeil. "Travailler 16 heures d'affilée était tellement commun quand Kennedy est devenu président que c'était presque la routine. La rotation toutes les 8 heures fonctionnait normalement quand le président était à la Maison-Blanche. Mais quand il voyageait, on n'avait pas assez de monde", décrivait dans son livre Gerald Blaine, un autre agent.

Source : 7sur7 (20.10.2014)

KATIE HOLMES REPREND LE RÔLE DE JACKIE

Kh

Les critiques parfois violentes que lui ont valu son interprétation de Jackie Kennedy en 2011 dans la minisérie consacrée au Président américain assassiné en 1963 n'ont pas ­découragé Katie Holmes. L'actrice de 35 ans a accepté de ­reprendre le rôle de l'ancienne Première dame des Etats-Unis dans une nouvelle fiction dont la diffusion est prévue en 2016 sur la chaîne américaine Reelz, a révélé "The Hollywood Reporter".

"Katie a incarné Jackie Kennedy avec élégance dans la première minisérie et elle va continuer à le faire dans celle-ci", a déclaré le Président de Reelz au magazine. Intitulé "The Kennedys : After Camelot", le show comptera quatre épisodes (contre huit pour "Les Kennedy") et racontera la vie de la ­famille Kennedy, de 1968 au début des années 2010.

En plus d'en être l'un des personnages principaux, Katie Holmes passera derrière la caméra pour ce qui marquera ses débuts de réalisatrice. L'américaine sera aux commandes d'un épisode. Les trois autres seront tournés sous la direction de Jon Cassar, réalisateur de "24 heures chrono". Le tournage devrait commencer au printemps prochain au Canada.

"Les Kennedy" avait connu des débuts difficiles en 2011. D'abord annoncée sur "History", la minisérie avait failli ne jamais être montrée à la télévision américaine. Prétextant un manque de réalité historique, la chaîne avait en effet annulé la diffusion, trois mois seulement avant la date prévue. C'est finalement Reelz, petit network payant du câble aux Etats-Unis, qui a acquis les droits. Bien lui en a pris : 1,9 million de personnes ont suivi chacun des épisodes et le projet a été nominé 10 fois aux Emmy Awards. Barry Pepper, qui incarnait Bobby Kennedy, est d'ailleurs reparti avec le prix du Meilleur acteur dans une minisérie. ­Katie Holmes, elle, n'était pas nominée.

Source : 20min.ch (13.10.2014)

EXPO "ELLE S'APPELAIT JACKIE" A ARLON

Expo arlon 1

EXPO "ROBERT KENNEDY" AU TOUQUET

Affiche bobby kennedy le destin manque de l amerique

DÉCOUVERTE DU SITE DE L'ESPACE JFK TOUQUET

Espace jfk touquet

EXPO "ELLE S'APPELAIT JACKIE" AU TOUQUET

Elle s appelait jackie kennedy

"JOURS DE FRANCE" MAI-JUIN-JUILLET 2014

Jours de france

"BOBBY KENNEDY A FAIT ASSASSINER MARYLIN"

Les journalistes d'investigation Jay Margolis et Richard Buskin l'affirment dans leur livre "Le meurtre de Marilyn Monroe : dossier classé".

Ce scoop fera certainement fait l'effet d'une bombe. Bobby Kennedy, le frère de John Fitzgerald Kennedy (président des Etats-Unis d'Amérique), aurait fait assassiner Marilyn Monroe. Deux journalistes, Jay Margolis et Richard Buskin, l'affirment dans leur livre "Le meurtre de Marilyn Monroe : dossier classé". Le "Daily Mail" a publié quelques extraits vendredi dernier.

Pour rappel, le version officielle du décès de Marylin Monroe est le suicide. Mais pour ces deux journalistes américains, cette thèse est totalement fausse. La comédienne californienne en savait trop sur les secrets de la famille Kennedy et elle était sur le point de faire des révélations au grand public. Il fallait donc la tuer. Bobby Kennedy aurait ordonné sa mort par injection létale. Le propre psychiatre de Marylin Monroe aurait lui-même administré une dose de barbituriques.

"C'est la chose la plus folle que Bobby ait faite. Il était déterminé à la faire. Et j'ai moi-même été assez fou pour le laisser faire", témoigne dans le livre Peter Lawford, le beau-frère de Marilyn.

Toujours selon Peter Lawford, Bobby Kennedy et Marylin Monroe sont devenus amants en 1962.

"Presque aussitôt leur histoire est devenue sérieuse et ils ont commencé à se voir énormément. Ce n'était pas l'intention de Bobby, mais ils sont devenus amants. Quand Bobby a commencé à s'éloigner, Marilyn l'a menacé de révéler ses relations avec John et lui ainsi que tout ce qu'elle savait sur les Kennedy car elle avait pris le soin de tout écrire dans un petit carnet rouge", conclut Peter Lawford.

Source : 7sur7 (18.05.2014)

EXPO "ELLE S'APPELAIT JACKIE" AU TOUQUET

Exposition

"LES DOSSIERS DE L'HISTOIRE" JAN-FÉV 2014

Les

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 01/03/2016

×